La "notice rouge" d'Interpol a été diffusée à la demande d'un juge d'instruction du tribunal de grande instance de la commune IV de Bamako, la capitale, a dit une source proche de l'enquête s'exprimant sous le couvert de l'anonymat. L'information a été confirmée à l'AFP par un responsable du bureau de représentation d'Interpol au Mali ayant également requis l'anonymat. Ibrahim Boubacar Keïta a présidé le Mali de 2013 à 2020. (Belga)

La "notice rouge" d'Interpol a été diffusée à la demande d'un juge d'instruction du tribunal de grande instance de la commune IV de Bamako, la capitale, a dit une source proche de l'enquête s'exprimant sous le couvert de l'anonymat. L'information a été confirmée à l'AFP par un responsable du bureau de représentation d'Interpol au Mali ayant également requis l'anonymat. Ibrahim Boubacar Keïta a présidé le Mali de 2013 à 2020. (Belga)