"Le temps moins bon a surtout été un facteur négatif pour les bars de plage et les autres exploitations dépendantes du soleil. Mais cela nous fait plaisir de constater que le littoral continue à attirer quelle que soit la saison", poursuit Franky De Block. Le beau temps a toutefois été au rende-vous jusqu'en juillet compris et la mauvaise météo des derniers jours n'entame pas les espoirs d'une bonne tenue du tourisme durant l'arrière-saison. "L'année dernière, nous avions eu 550.000 touristes d'un jour lors des trois jours du week-end de l'Assomption. Cette fois nous sommes à 450.000 sur quatre jours. C'est moins, mais compte tenu de la météo, nous ne pouvons certainement pas nous plaindre", conclut le député permanent. (Belga)

"Le temps moins bon a surtout été un facteur négatif pour les bars de plage et les autres exploitations dépendantes du soleil. Mais cela nous fait plaisir de constater que le littoral continue à attirer quelle que soit la saison", poursuit Franky De Block. Le beau temps a toutefois été au rende-vous jusqu'en juillet compris et la mauvaise météo des derniers jours n'entame pas les espoirs d'une bonne tenue du tourisme durant l'arrière-saison. "L'année dernière, nous avions eu 550.000 touristes d'un jour lors des trois jours du week-end de l'Assomption. Cette fois nous sommes à 450.000 sur quatre jours. C'est moins, mais compte tenu de la météo, nous ne pouvons certainement pas nous plaindre", conclut le député permanent. (Belga)