Selon M. Mayeur, le maintien de la capitale de la Grande-Bretagne au sein de cette union est un souhait partagé par les maires de Paris, que Sadiq Kahn rencontrera mardi soir, et de Berlin. Au cours de l'entrevue, Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles a exprimé la solidarité de la capitale belge avec Londres, frappée par un attentat le 22 mars dernier, un an jour pour jour après les attentats à Bruxelles. "Nous devons faire face ensemble, en réseau, à ce qui se passe dans nos villes. Les villes d'Europe resteront unies quelles que soient les décisions des gouvernements. Il en va de l'intérêt de nos citoyens", a commenté M. Mayeur lors d'un point de presse commun organisé à l'issue de l'échange. Le maire de Londres a quant à lui insisté sur les liens étroits et les valeurs communes qui unissent les deux capitales. Selon lui, il fut question au cours de l'entretien, des expériences des deux villes notamment sur le plan de la sécurité dans le contexte des attentats. En ce qui concerne le Brexit, M. Sadiq Khan a rappelé qu'il avait mené une campagne active en faveur du maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne. Mais en dépit du Brexit, "je suis clair: Londres reste ouverte aux gens, au commerce et aux idées. Nous allons peut être quitter l'Union européenne, mais nous n'allons pas cesser d'être Européens", a-t-il commenté. A l'annonce du résultat du referendum sur le Brexit, nombre de citoyens britanniques résidant en Belgique, ont affiché leur souhait de demander la naturalisation belge. Jusqu'ici, 46 personnes ont introduit cette demande à la Ville de Bruxelles. Vingt-trois demandes ont déjà reçu un feu vert. Les autres sont en cours d'examen, a indiqué la Ville en marge de la visite. (Belga)

Selon M. Mayeur, le maintien de la capitale de la Grande-Bretagne au sein de cette union est un souhait partagé par les maires de Paris, que Sadiq Kahn rencontrera mardi soir, et de Berlin. Au cours de l'entrevue, Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles a exprimé la solidarité de la capitale belge avec Londres, frappée par un attentat le 22 mars dernier, un an jour pour jour après les attentats à Bruxelles. "Nous devons faire face ensemble, en réseau, à ce qui se passe dans nos villes. Les villes d'Europe resteront unies quelles que soient les décisions des gouvernements. Il en va de l'intérêt de nos citoyens", a commenté M. Mayeur lors d'un point de presse commun organisé à l'issue de l'échange. Le maire de Londres a quant à lui insisté sur les liens étroits et les valeurs communes qui unissent les deux capitales. Selon lui, il fut question au cours de l'entretien, des expériences des deux villes notamment sur le plan de la sécurité dans le contexte des attentats. En ce qui concerne le Brexit, M. Sadiq Khan a rappelé qu'il avait mené une campagne active en faveur du maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne. Mais en dépit du Brexit, "je suis clair: Londres reste ouverte aux gens, au commerce et aux idées. Nous allons peut être quitter l'Union européenne, mais nous n'allons pas cesser d'être Européens", a-t-il commenté. A l'annonce du résultat du referendum sur le Brexit, nombre de citoyens britanniques résidant en Belgique, ont affiché leur souhait de demander la naturalisation belge. Jusqu'ici, 46 personnes ont introduit cette demande à la Ville de Bruxelles. Vingt-trois demandes ont déjà reçu un feu vert. Les autres sont en cours d'examen, a indiqué la Ville en marge de la visite. (Belga)