Le Malawi Congress Party (MCP) ajoute que son siège à Blantyre a subi une attaque à la bombe. La police a indiqué pour sa part que la cause de l'incendie n'était pas connue. Le Malawi, petit Etat d'Afrique australe, traverse une crise politique depuis les élections générales du 21 mai. Peter Mutharika, au pouvoir depuis 2014, a été réélu avec 160.000 voix d'avance sur Lazarus Chakwera (MCP), qui dénonce des fraudes et a saisi la justice pour obtenir une annulation de la présidentielle. Depuis, l'opposition et la société civile multiplient les manifestations dans le pays, dispersées à plusieurs reprises par les forces de l'ordre. Le MCP et le United Transformation Movement (UTM), 3e lors des élections, ont lancé des actions en justice contre le Democratic Progressive Party (DPP, au pouvoir) et la commission électorale. (Belga)