"L'incompétence de cette ministre, déjà constatée dans plusieurs dossiers, a conduit à exposer la sécurité des passagers et des personnels des différents aéroports à des risques majeurs", estime M. Maingain.

"Il conviendra également de vérifier si le Premier ministre et d'autres ministres ont été informés de cette situation. Si tel était le cas, le gouvernement dans son ensemble serait confronté à un scandale d'Etat et les responsabilités seraient bien plus lourdes et c'est tout le gouvernement qui serait confronté à une grave crise de confiance", ajoute le président de DéFI.

L'administration du SPF Mobilité aurait demandé à plusieurs reprises de renforcer la sûreté des aéroports belges après l'attaque terroriste ratée du 21 août dans un train Thalys et les attentats de Paris, ce qu'aurait refusé le cabinet de la ministre de la Mobilité, rapportaient mercredi L'Echo et De Tijd.