Il concourait face à "Chez nous" de Lucas Belvaux, "Noces" de Stephan Streker et "King of the Belgians" de Peter Brosens et Jessica Woodworth. Philippe Van Leeuw a remercié le jury d'avoir compris l'importance du message de son film : "C'est un film qui devait exister je pense et qui va continuer, j'espère, à marquer un peu les esprits sur la situation qu'on connaît pour les réfugiés syriens dans notre pays. Le film donne un visage à ces gens". Le film a reçu un second prix, le Magritte de la "Meilleure Image", qui est revenu à Virginie Surdej. Le Magritte du "Meilleur premier film" a été attribué à "Faut pas lui dire" de Solange Cicurel. Celui du "Meilleur montage" est allé à Sandrine Deegen pour "Paris pieds nus" de Dominique Abel & Fiona Gordon. (Belga)

Il concourait face à "Chez nous" de Lucas Belvaux, "Noces" de Stephan Streker et "King of the Belgians" de Peter Brosens et Jessica Woodworth. Philippe Van Leeuw a remercié le jury d'avoir compris l'importance du message de son film : "C'est un film qui devait exister je pense et qui va continuer, j'espère, à marquer un peu les esprits sur la situation qu'on connaît pour les réfugiés syriens dans notre pays. Le film donne un visage à ces gens". Le film a reçu un second prix, le Magritte de la "Meilleure Image", qui est revenu à Virginie Surdej. Le Magritte du "Meilleur premier film" a été attribué à "Faut pas lui dire" de Solange Cicurel. Celui du "Meilleur montage" est allé à Sandrine Deegen pour "Paris pieds nus" de Dominique Abel & Fiona Gordon. (Belga)