Herman Van Rompuy fait une proposition "englobant du budgétaire, du bancaire, du socio-économique. Très bien. Le souci, c'est qu'à nouveau, sur le budgétaire, c'est très contraignant, très précis, dans le sens de l'austérité, alors que sur le socio-économique c'est très vague: rien sur le salaire minimum, sur sur la taxe sur les transactions financières, rien sur la lutte contre le dumping fiscal et social... Ca ne va pas. On renforce l'Europe uniquement dans le sens libéral", indique Paul Magnette.
Tout autre son de cloche chez le vice-premier ministre, Vincent Van Quickenborne (Open Vld), qui indique que la Belgique "va soutenir totalement ce plan, qui offre une perspective pour enfin sortir de la crise."

Avec Belga

Herman Van Rompuy fait une proposition "englobant du budgétaire, du bancaire, du socio-économique. Très bien. Le souci, c'est qu'à nouveau, sur le budgétaire, c'est très contraignant, très précis, dans le sens de l'austérité, alors que sur le socio-économique c'est très vague: rien sur le salaire minimum, sur sur la taxe sur les transactions financières, rien sur la lutte contre le dumping fiscal et social... Ca ne va pas. On renforce l'Europe uniquement dans le sens libéral", indique Paul Magnette. Tout autre son de cloche chez le vice-premier ministre, Vincent Van Quickenborne (Open Vld), qui indique que la Belgique "va soutenir totalement ce plan, qui offre une perspective pour enfin sortir de la crise." Avec Belga