"Elle veut se profiler comme quelqu'un qui mène une politique de l'asile humaine. Mais c'est juste une illusion. La seule chose dont elle se soucie, ce sont de bons chiffres", estime l'asbl."Qu'y a-t-il d'humain à accueillir moins de réfugiés dans notre pays alors qu'ils sont des millions dans les pays voisins de la Syrie? Qu'y a-t-il d'humain à procéder à davantage d'expulsions alors qu'une existence inhumaine attend ces réfugiés dans leur pays d'origine? Qu'y a-t-il d'humain à un durcissement des règles permettant le regroupement familial alors que conjoints et enfants aspirent à être réunis? ", s'interroge Droit à la migration.

L'association critique avec véhémence le fait que Maggie De Block parle de "chantage émotionnel" quand elle évoque les déclarations des enfants afghans sur leur occupation du bâtiment ixellois. "Faire appel à la conscience d'une ministre ou d'autres décideurs n'est pas du chantage, mais bien un devoir de chacun de nous", répond l'asbl.

"Elle veut se profiler comme quelqu'un qui mène une politique de l'asile humaine. Mais c'est juste une illusion. La seule chose dont elle se soucie, ce sont de bons chiffres", estime l'asbl."Qu'y a-t-il d'humain à accueillir moins de réfugiés dans notre pays alors qu'ils sont des millions dans les pays voisins de la Syrie? Qu'y a-t-il d'humain à procéder à davantage d'expulsions alors qu'une existence inhumaine attend ces réfugiés dans leur pays d'origine? Qu'y a-t-il d'humain à un durcissement des règles permettant le regroupement familial alors que conjoints et enfants aspirent à être réunis? ", s'interroge Droit à la migration. L'association critique avec véhémence le fait que Maggie De Block parle de "chantage émotionnel" quand elle évoque les déclarations des enfants afghans sur leur occupation du bâtiment ixellois. "Faire appel à la conscience d'une ministre ou d'autres décideurs n'est pas du chantage, mais bien un devoir de chacun de nous", répond l'asbl.