Le chef de l'Etat a fait observer une minute de silence pour leur rendre hommage au début du débat sur les retraites avec 500 personnes à Rodez, dans l'Aveyron. "Ce midi, il s'est passée dans notre pays, à Paris, un véritable drame", a déclaré le chef de l'Etat après être entré dans la salle des fêtes à 19H30, avec une heure de retard sur l'horaire prévu. "Un individu qui travaillait à la préfecture de police de Paris a tué quatre de ses collègues. Il a ensuite été abattu par un jeune fonctionnaire de police. Je ne peux pas en dire plus aujourd'hui et l'enquête commence", a-t-il ajouté. Il a indiqué qu'il s'était rendu en début d'après-midi à la préfecture de police "pour être à leurs côtés dans l'émotion et la souffrance". "J'ai passé deux heures avec des femmes et des hommes remarquables qui (...) jour et nuit font tout pour nous protéger", a-t-il précisé avant de demander la minute de silence "pour ceux qui sont tombés, leurs familles et leurs collègues". (Belga)