Le général Abdoulamir Yarallah a indiqué, dans un communiqué, la reprise d'Athbah et d'Al-Lazzagah par des unités des Forces de réponse rapide du ministère de l'Intérieur et de la police. Ces deux localités sont les dernières avant l'aéroport de Mossoul, toujours contrôlé par l'EI. Cet aéroport, actuellement inactif, et la base militaire attenante sont situés à la périphérie sud de Mossoul, sur la rive est du Tigre qui traverse la ville. La situation n'avait pas évolué ces dernières semaines sur le front sud, où les forces irakiennes engagées attendaient la conclusion des opérations de reconquête de Mossoul-Est, repris aux djihadistes en janvier. Le Premier ministre Haider al-Abadi a annoncé dimanche le lancement "des opérations de libération de la partie ouest de Mossoul", selon un communiqué. "Nos forces entament la libération des citoyens de la terreur de Daesh", a-t-il dit, utilisant un acronyme arabe de l'EI. Les djihadistes s'étaient emparé en juin 2014 de Mossoul et en avaient fait leur bastion dans le pays, où ils ont depuis perdu la majeure partie des villes conquises. (Belga)

Le général Abdoulamir Yarallah a indiqué, dans un communiqué, la reprise d'Athbah et d'Al-Lazzagah par des unités des Forces de réponse rapide du ministère de l'Intérieur et de la police. Ces deux localités sont les dernières avant l'aéroport de Mossoul, toujours contrôlé par l'EI. Cet aéroport, actuellement inactif, et la base militaire attenante sont situés à la périphérie sud de Mossoul, sur la rive est du Tigre qui traverse la ville. La situation n'avait pas évolué ces dernières semaines sur le front sud, où les forces irakiennes engagées attendaient la conclusion des opérations de reconquête de Mossoul-Est, repris aux djihadistes en janvier. Le Premier ministre Haider al-Abadi a annoncé dimanche le lancement "des opérations de libération de la partie ouest de Mossoul", selon un communiqué. "Nos forces entament la libération des citoyens de la terreur de Daesh", a-t-il dit, utilisant un acronyme arabe de l'EI. Les djihadistes s'étaient emparé en juin 2014 de Mossoul et en avaient fait leur bastion dans le pays, où ils ont depuis perdu la majeure partie des villes conquises. (Belga)