En envoyant à nouveau plusieurs avions de chasse en Syrie et en Irak, les Pays-Bas rétablissent le principe de relève mutuelle convenu entre les deux pays mais qu'ils avaient rompu en se déclarant en début d'année incapables d'assurer la mission au cours des six derniers mois de 2017. Une demande de prolongation avait été formellement adressée à la Belgique le 9 mai par les Etats-Unis à la suite de l'impossibilité des Pays-Bas d'assurer cette mission. La Haye avait en effet fait savoir que sa force aérienne ne pouvait assurer, pour des raisons budgétaires et de fatigue, la relève du contingent belge avant le 1er janvier prochain. La Belgique fournit dès lors à la coalition internationale quatre F-16 jusqu'à la fin de l'année. La Belgique a déployé depuis octobre 2014 six avions de combat F-16 en Jordanie, d'où ils opèrent contre des objectifs terrestres de l'EI (alias Daech, selon son acronyme arabe) en Irak et depuis l'été dernier en Syrie. Dans une première réaction, une porte-parole du ministre Vandeput a rappelé que les F-16 belges assuraient actuellement la mission normalement confiée aux Néerlandais et qui aurait dû débuter le 1er juillet dernier. "Il était clair pour nos partenaires que notre affectation se terminerait à la fin de l'année. Nous aurons alors assuré une mission de 18 mois, ce qui n'est pas rien pour une telle tâche." (Belga)

En envoyant à nouveau plusieurs avions de chasse en Syrie et en Irak, les Pays-Bas rétablissent le principe de relève mutuelle convenu entre les deux pays mais qu'ils avaient rompu en se déclarant en début d'année incapables d'assurer la mission au cours des six derniers mois de 2017. Une demande de prolongation avait été formellement adressée à la Belgique le 9 mai par les Etats-Unis à la suite de l'impossibilité des Pays-Bas d'assurer cette mission. La Haye avait en effet fait savoir que sa force aérienne ne pouvait assurer, pour des raisons budgétaires et de fatigue, la relève du contingent belge avant le 1er janvier prochain. La Belgique fournit dès lors à la coalition internationale quatre F-16 jusqu'à la fin de l'année. La Belgique a déployé depuis octobre 2014 six avions de combat F-16 en Jordanie, d'où ils opèrent contre des objectifs terrestres de l'EI (alias Daech, selon son acronyme arabe) en Irak et depuis l'été dernier en Syrie. Dans une première réaction, une porte-parole du ministre Vandeput a rappelé que les F-16 belges assuraient actuellement la mission normalement confiée aux Néerlandais et qui aurait dû débuter le 1er juillet dernier. "Il était clair pour nos partenaires que notre affectation se terminerait à la fin de l'année. Nous aurons alors assuré une mission de 18 mois, ce qui n'est pas rien pour une telle tâche." (Belga)