"Nous n'en avons pas fini (des djihadistes), il y a Mossoul. Il nous a été confirmé que nous pourrions atteindre cet objectif, autant qu'il sera possible, au printemps, en tout cas avant l'été", a déclaré le chef de l'Etat français depuis le Kurdistan irakien, dernière étape de son déplacement consacré principalement à la lutte contre l'EI qui occupe Mossoul depuis juin 2014. La semaine dernière, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi, avec lequel M. Hollande s'est entretenu à Bagdad lundi, avait évoqué une échéance de "trois mois" pour "éliminer" l'EI en Irak. La France est le deuxième contributeur de la coalition internationale agissant contre l'EI, derrière les Etats-Unis. Elle effectue des raids aériens en Irak et en Syrie sur des cibles djihadistes et forme notamment les troupes d'élite du contre-terrorisme irakien (CTS). L'offensive lancée le 17 octobre sur Mossoul, dernier bastion de l'EI en Irak, a permis de reprendre plus de la moitié des quartiers est, mais les secteurs ouest sont toujours intégralement contrôlés par les djihadistes. (Belga)

"Nous n'en avons pas fini (des djihadistes), il y a Mossoul. Il nous a été confirmé que nous pourrions atteindre cet objectif, autant qu'il sera possible, au printemps, en tout cas avant l'été", a déclaré le chef de l'Etat français depuis le Kurdistan irakien, dernière étape de son déplacement consacré principalement à la lutte contre l'EI qui occupe Mossoul depuis juin 2014. La semaine dernière, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi, avec lequel M. Hollande s'est entretenu à Bagdad lundi, avait évoqué une échéance de "trois mois" pour "éliminer" l'EI en Irak. La France est le deuxième contributeur de la coalition internationale agissant contre l'EI, derrière les Etats-Unis. Elle effectue des raids aériens en Irak et en Syrie sur des cibles djihadistes et forme notamment les troupes d'élite du contre-terrorisme irakien (CTS). L'offensive lancée le 17 octobre sur Mossoul, dernier bastion de l'EI en Irak, a permis de reprendre plus de la moitié des quartiers est, mais les secteurs ouest sont toujours intégralement contrôlés par les djihadistes. (Belga)