L'info est d'une affreuse banalité tant elle fait sens. Balancée haut et fort par une mandataire en vue d'un parti, elle passe fatalement pour un défi à l'autorité du " chef " et à la ligne présidentielle. Or, donc, Catherine Fonck, cheffe de groupe CDH à la Chambre, jouerait à la frondeuse en s'épanchant sur les déboires de ses couleurs au détour d'une interview de rentrée politique. " On doit se remettre en question, se poser les bonnes questions en termes de stratégie et de positionnement. Le CDH peut et doit faire mieux ", confie- t-elle à La Libre.
...