"Le chiffre de 100 millions d'euros me paraît ridicule. Pour moi, c'est de la poudre aux yeux. On endort le petit monde. D'après les chiffres les plus optimistes, c'est une somme de 300 à 400 millions d'euros qui est nécessaire pour rénover le palais de justice", réagit Luc Hennart, contacté par l'agence Belga. "Mais ce qui m'inquiète le plus, c'est qu'il n'y a pas de vision globale pour l'avenir. Il n'y a pas de véritable projet de rénovation du palais de justice. Il n'y a pas de cahier des charges reprenant les besoins, pas d'analyse de ce qui est nécessaire de faire", dit-il. "Actuellement, des travaux, notamment de sécurisation, se font d'une manière que je qualifierais de mercenaire. On répare une marche ici, on rénove une salle là... C'est au petit bonheur la chance. Ce n'est pas sérieux", ajoute le magistrat.

Selon les propos du ministre de la Justice Koen Geens, rapportés jeudi par La Libre Belgique, le Palais de Justice de Bruxelles, qui est recouvert d'échafaudages depuis des décennies, ne verra pas sa rénovation terminée avant 2040. Le coût total de l'opération s'élèverait à 100 millions d'euros.

Le plus grand palais de justice du monde, construit fin du 19e siècle par l'architecte Joseph Poelaert, pourrait donc encore patienter 20 ans avant de se transformer en infrastructure moderne et confortable.

La Libre Belgique révèle également que les échafaudages qui sclérosent la façade ne devraient être enlevés qu'en 2032, pour une facture totale d'une septantaine de millions d'euros.