Le gouvernement flamand a présenté lundi son plan climat avec des mesures pour 2030 sur la table mais il est déjà clair que ses objectifs climatiques de 2020 ne seront pas atteints. Les émissions de CO2 doivent normalement être réduites, d'ici la fin de l'année prochaine, de 15,7% par rapport à 2005, année de référence. Selon la ministre flamande de l'Energie, Zuhal Demir (N-VA), la Flandre échouera. Si la Belgique n'accomplit pas ses ambitions, l'Europe pourra lui infliger des amendes, répercutées sur les Régions. La Flandre peut encore éviter l'amende en achetant pour l'an prochain des droits d'émissions à des pays qui ont encore un budget CO2 excédentaire. Sur base des estimations actuelles, le nord du pays devrait acquérir pour 42 millions d'euros de droits d'émissions à l'étranger. En outre, il semble que la Flandre n'atteindra pas non plus ses objectifs d'énergie verte. Pour éviter les sanctions, le gouvernement pourra acheter des capacités à la Wallonie, qui produit davantage d'énergie renouvelable que prévu. La Flandre devra aussi acheter des droits à l'étranger pour compenser son manque d'énergie verte. Le SERV estime que le coût pourrait s'élever à 318 millions d'euros. Si les objectifs d'économie d'énergie ne sont pas atteints, la Commission européenne pourra aussi lancer une procédure d'infraction, avec une amende probable de 73 millions d'euros. (Belga)

Le gouvernement flamand a présenté lundi son plan climat avec des mesures pour 2030 sur la table mais il est déjà clair que ses objectifs climatiques de 2020 ne seront pas atteints. Les émissions de CO2 doivent normalement être réduites, d'ici la fin de l'année prochaine, de 15,7% par rapport à 2005, année de référence. Selon la ministre flamande de l'Energie, Zuhal Demir (N-VA), la Flandre échouera. Si la Belgique n'accomplit pas ses ambitions, l'Europe pourra lui infliger des amendes, répercutées sur les Régions. La Flandre peut encore éviter l'amende en achetant pour l'an prochain des droits d'émissions à des pays qui ont encore un budget CO2 excédentaire. Sur base des estimations actuelles, le nord du pays devrait acquérir pour 42 millions d'euros de droits d'émissions à l'étranger. En outre, il semble que la Flandre n'atteindra pas non plus ses objectifs d'énergie verte. Pour éviter les sanctions, le gouvernement pourra acheter des capacités à la Wallonie, qui produit davantage d'énergie renouvelable que prévu. La Flandre devra aussi acheter des droits à l'étranger pour compenser son manque d'énergie verte. Le SERV estime que le coût pourrait s'élever à 318 millions d'euros. Si les objectifs d'économie d'énergie ne sont pas atteints, la Commission européenne pourra aussi lancer une procédure d'infraction, avec une amende probable de 73 millions d'euros. (Belga)