Le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé vendredi que Londres allait fournir 4 millions de doses du vaccin Pfizer au cours des prochaines semaines. Le dirigeant conservateur assure que cela va contribuer à une réouverture plus rapide du pays, où les habitants des Etats du Victoria et de la Nouvelle-Galles du Sud, les plus peuplés, de même que du territoire de la capitale Canberra, sont confinés depuis plusieurs semaines, voir mois. "Cela va nous permettre d'avancer de manière significative l'opportunité pour l'Australie de rouvrir à nouveau", a déclaré le Premier ministre, alors que les frontières extérieures et intérieures du pays demeurent fermées. Le pays a aussi passé des accords précédemment avec Singapour et la Pologne pour bénéficier de doses supplémentaires de vaccin, alors que l'Australie s'était dotée avant tout du vaccin AstraZeneca. Le gouvernement australien promet de rendre en retour la même quantité de vaccins aux pays qui lui en adressent une fois que l'Australie disposera d'un stock suffisant. Vendredi a été marqué par des nouveaux records d'infections et de décès dans l'Etat de Nouvelles-Galles du Sud, avec 1.439 cas de Covid-19 et 12 morts. L'épidémie sévit principalement à Sydney, confinée depuis fin juin, mais s'est aussi propagée dans des régions rurales et frappe désormais les communautés aborigènes. Dans l'Etat voisin du Victoria, dont Melbourne est la capitale et seconde ville du pays, 208 cas ont été enregistrés, et dans le plus petit territoire de la capitale, Canberra, 18 cas ont été recensés vendredi. Une large couverture vaccinale est désormais présentée comme la seule porte de sortie des restrictions et fermetures des frontières en Australie. Longtemps assez lent, le programme de vaccination commence à y porter ses fruits avec 36% de la population de plus de 16 ayant bénéficié de deux doses d'un vaccin, et 60% d'une piqure. Au rythme actuel, le pays devrait avoir vacciné ses habitants éligibles en décembre. (Belga)

Le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé vendredi que Londres allait fournir 4 millions de doses du vaccin Pfizer au cours des prochaines semaines. Le dirigeant conservateur assure que cela va contribuer à une réouverture plus rapide du pays, où les habitants des Etats du Victoria et de la Nouvelle-Galles du Sud, les plus peuplés, de même que du territoire de la capitale Canberra, sont confinés depuis plusieurs semaines, voir mois. "Cela va nous permettre d'avancer de manière significative l'opportunité pour l'Australie de rouvrir à nouveau", a déclaré le Premier ministre, alors que les frontières extérieures et intérieures du pays demeurent fermées. Le pays a aussi passé des accords précédemment avec Singapour et la Pologne pour bénéficier de doses supplémentaires de vaccin, alors que l'Australie s'était dotée avant tout du vaccin AstraZeneca. Le gouvernement australien promet de rendre en retour la même quantité de vaccins aux pays qui lui en adressent une fois que l'Australie disposera d'un stock suffisant. Vendredi a été marqué par des nouveaux records d'infections et de décès dans l'Etat de Nouvelles-Galles du Sud, avec 1.439 cas de Covid-19 et 12 morts. L'épidémie sévit principalement à Sydney, confinée depuis fin juin, mais s'est aussi propagée dans des régions rurales et frappe désormais les communautés aborigènes. Dans l'Etat voisin du Victoria, dont Melbourne est la capitale et seconde ville du pays, 208 cas ont été enregistrés, et dans le plus petit territoire de la capitale, Canberra, 18 cas ont été recensés vendredi. Une large couverture vaccinale est désormais présentée comme la seule porte de sortie des restrictions et fermetures des frontières en Australie. Longtemps assez lent, le programme de vaccination commence à y porter ses fruits avec 36% de la population de plus de 16 ayant bénéficié de deux doses d'un vaccin, et 60% d'une piqure. Au rythme actuel, le pays devrait avoir vacciné ses habitants éligibles en décembre. (Belga)