"J'ai été alertée l'année dernière par différentes plaintes à mon cabinet dénonçant des agissements très interpellants de la part du Logement molenbeekois. J'ai immédiatement sommé (en novembre 2018, ndlr) la SLRB (Société de Logements de la Région bruxelloise), l'autorité de tutelle des SISP - les sociétés immobilières de service public - de commanditer un audit, confié au terme d'un marché public à la société Ernst & Young", rappelle la ministre régionale.

La ministre a reçu un rapport provisoire. "Cet audit est sans appel et constate des manquements extrêmement graves dans la gestion de cette société", poursuit Céline Fremault qui, "au vu de ces constats accablants, demande très clairement à la SLRB de prendre toutes les mesures qui s'imposent au vu de la gravité des manquements".

"Je veux que l'exercice des compétences des organes de la SISP soit suspendu et que la SLRB s'y substitue pendant la période de régularisation. Après avoir lu un tel rapport, il n'est en effet absolument plus possible d'avoir la moindre confiance dans les organes de gestion de la SISP. A ce stade, ceux-ci ne paraissent plus en mesure de redresser la situation", ajoute la ministre.

Selon cette dernière, la SLRB doit aussi dénoncer "de toute urgence dénoncer" ces faits au Procureur du Roi qui mènera sa propre enquête. Un Comité de direction de la SLRB doit se réunir dans les prochaines heures. Au cours de cette réunion, "mon commissaire du Gouvernement à la SLRB réitèrera ma volonté dans ce dossier", avertit enfin Céline Fremault. Bien à vous,