Pierre Fagnart, connu des auditeurs de BEL RTL, prendra les commandes de la matinale, alors que Catarina Letor, venue de BX1, et Maxime Binet, de la RTBF, se chargeront respectivement de la tranche midi et de celle du soir. Avec son expérience, "Michaël Denutte (qui a notamment collaboré avec BFM) sera le super joker de toutes ces tranches horaires et sera également à l'édition", explique le rédacteur en chef Martin Buxant. "D'autres visages, dont certains très connus, rejoindront prochainement l'équipe", notamment comme éditorialistes, souligne encore Martin Buxant, précisant que des Français feront partie de l'aventure. Au total, LN24 a reçu entre 300 et 350 CV pour des postes de journalistes, d'éditeurs ou encore de responsables techniques. Un travail de recrutement avec les écoles de journalisme (UCLouvain, IHECS et ULB) a également été réalisé. "A l'heure actuelle, l'équipe est constituée d'une petite vingtaine de personnes", indique Joan Condijts, directeur de la rédaction. Ce nombre devrait passer à une trentaine courant de semaine prochaine et une quarantaine d'ici l'été. Quelque 4,5 millions d'euros ont été levés pour créer LN24. Outre les trois fondateurs - les journalistes Joan Condijts et Martin Buxant, ainsi que l'entrepreneur Boris Portnoy -, quatre partenaires ont souscrit au capital: Belfius Insurance, Besix, Gilles Daoust (CEO de Daoust et Title Media) et Ice-Patrimonial, une société appartenant à Jean-Pierre Lutgen, CEO d'Ice Watch. (Belga)