Pendant les deux semaines de fermeture, un service minimal par téléphone était assuré pour certains services communaux. Les citoyens pouvaient aussi envoyer toute question urgente par mail. En cas d'urgence extrême, un rendez-vous pouvait être organisé. "Des tests ont été faits, qui ont montré que tout le personnel, y compris la personne initialement contaminée, est négatif (non porteur du coronavirus). Les bâtiments sont donc de nouveau accessibles au public sans rendez-vous, avec respect bien sûr des mesures déjà valables auparavant comme le port du masque, la limitation des présences, la distanciation sociale, etc.", indique le bourgmestre Yves Ghequière. (Belga)

Pendant les deux semaines de fermeture, un service minimal par téléphone était assuré pour certains services communaux. Les citoyens pouvaient aussi envoyer toute question urgente par mail. En cas d'urgence extrême, un rendez-vous pouvait être organisé. "Des tests ont été faits, qui ont montré que tout le personnel, y compris la personne initialement contaminée, est négatif (non porteur du coronavirus). Les bâtiments sont donc de nouveau accessibles au public sans rendez-vous, avec respect bien sûr des mesures déjà valables auparavant comme le port du masque, la limitation des présences, la distanciation sociale, etc.", indique le bourgmestre Yves Ghequière. (Belga)