Comme dans d'autres endroits du monde, le renouveau de la bière artisanale a touché Lille, et plus largement la région des Hauts-de-France, qui comptait déjà un riche passé brassicole. Un premier Festival Bière voyait le jour en 2017. L'an dernier, compte tenu du contexte sanitaire, aucun événement de grande ampleur n'avait pu être mis sur pied, à l'exception d'une exposition "La Bière expérience" au Grand Palais. Ce lieu sera utilisé cette année pour accueillir le point d'orgue du BAL (Bière à Lille), un festival rassemblant une centaine de brasseries, dont une trentaine d'étrangères. Parmi celles-ci, neuf belges: aux bruxelloises de La Source, Brussels Beer Project, brasserie de la Senne et la Mule, s'ajouteront Misery, Nectar Bohème, De Ranke, Caulier et la brasserie du Borinage. Il serait toutefois dommage de passer la frontière sans goûter également la production locale. "L'essor de la bière constaté depuis plusieurs années au niveau mondial et national se ressent également en local, puisqu'en trois ans, la Métropole Lilloise a vu le nombre de ses brasseries doubler pour dépasser la trentaine. Le BAL aura pour objectif de mettre en avant le dynamisme des brasseries métropolitaines, qu'elles soient 'historiques' (Moulins d'Ascq, 3 Brasseurs) ou nouvelles venues (Kino Beer, Brewbaix, HUB)", expliquent les organisateurs. Quelque 15.000 visiteurs sont attendus en deux jours au Grand Palais. L'entrée est payante (6 euros) et soumise à la présentation, pour chaque visiteur, d'un pass sanitaire. Avant le week-end des 18-19, des effluves de bière auront déjà flotté sur la ville puisqu'une soixantaine d'événements sont programmés dans 40 lieux (bars, restaurants, cavistes) de la Métropole. Au programme: repas associant mets & bières, rencontres avec des brasseurs, Nuit de la Bière, chasse au trésor... (Belga)

Comme dans d'autres endroits du monde, le renouveau de la bière artisanale a touché Lille, et plus largement la région des Hauts-de-France, qui comptait déjà un riche passé brassicole. Un premier Festival Bière voyait le jour en 2017. L'an dernier, compte tenu du contexte sanitaire, aucun événement de grande ampleur n'avait pu être mis sur pied, à l'exception d'une exposition "La Bière expérience" au Grand Palais. Ce lieu sera utilisé cette année pour accueillir le point d'orgue du BAL (Bière à Lille), un festival rassemblant une centaine de brasseries, dont une trentaine d'étrangères. Parmi celles-ci, neuf belges: aux bruxelloises de La Source, Brussels Beer Project, brasserie de la Senne et la Mule, s'ajouteront Misery, Nectar Bohème, De Ranke, Caulier et la brasserie du Borinage. Il serait toutefois dommage de passer la frontière sans goûter également la production locale. "L'essor de la bière constaté depuis plusieurs années au niveau mondial et national se ressent également en local, puisqu'en trois ans, la Métropole Lilloise a vu le nombre de ses brasseries doubler pour dépasser la trentaine. Le BAL aura pour objectif de mettre en avant le dynamisme des brasseries métropolitaines, qu'elles soient 'historiques' (Moulins d'Ascq, 3 Brasseurs) ou nouvelles venues (Kino Beer, Brewbaix, HUB)", expliquent les organisateurs. Quelque 15.000 visiteurs sont attendus en deux jours au Grand Palais. L'entrée est payante (6 euros) et soumise à la présentation, pour chaque visiteur, d'un pass sanitaire. Avant le week-end des 18-19, des effluves de bière auront déjà flotté sur la ville puisqu'une soixantaine d'événements sont programmés dans 40 lieux (bars, restaurants, cavistes) de la Métropole. Au programme: repas associant mets & bières, rencontres avec des brasseurs, Nuit de la Bière, chasse au trésor... (Belga)