Mercredi matin, la chambre du conseil a examiné le dossier et a décidé le renvoi de M. Hissel devant un tribunal correctionnel afin de débattre sur le fond, rapportait le quotidien La Meuse. La plaignante, une dame de 26 ans, affirme avoir subi des attouchements dans la piscine d'Herstal. En mars 2016, la jeune femme a déclaré s'être fait toucher les fesses lors d'une baignade. Selon elle, ce geste ne peut être dû au hasard d'un mouvement de natation et serait volontaire. L'avocat, qui a toujours contesté les faits, peut interjeter appel de cette décision. (Belga)

Mercredi matin, la chambre du conseil a examiné le dossier et a décidé le renvoi de M. Hissel devant un tribunal correctionnel afin de débattre sur le fond, rapportait le quotidien La Meuse. La plaignante, une dame de 26 ans, affirme avoir subi des attouchements dans la piscine d'Herstal. En mars 2016, la jeune femme a déclaré s'être fait toucher les fesses lors d'une baignade. Selon elle, ce geste ne peut être dû au hasard d'un mouvement de natation et serait volontaire. L'avocat, qui a toujours contesté les faits, peut interjeter appel de cette décision. (Belga)