Le bourgmestre de Liège Willy Demeyer préside actuellement l'EFUS, le Forum européen de sécurité urbaine, émanation du Conseil de l'Europe créée il y a 30 ans et qui rassemble près de 250 villes et régions de seize pays. Il emmènera une forte délégation belge dans la capitale catalane, avec notamment le président du Forum belge de sécurité urbaine et bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt ou encore le bourgmestre de Vilvorde Hans Bonte, très impliqué dans la lutte contre la radicalisation. Les villes et communes de Charleroi, Gand, Genk, Ixelles et Louvain y seront aussi représentées. Liège s'est toujours montrée fort active dans l'EFUS, dont elle est membre depuis 1993. Elle s'y est distinguée dans des dossiers aussi sensibles que la gestion de la toxicomanie ou la lutte contre le hooliganisme, notamment. Ces dossiers ne manqueront pas d'être abordés à Barcelone, de même que la sécurité des grands événements à l'approche du Mondial de football, la gestion d'une vie nocturne responsable, etc. La présence annoncée du bourgmestre de Bruxelles Philippe Close, dont le centre-ville a été confronté ce week-end à une vague de vandalisme en marge des qualifications pour le Mondial, n'est quant à elle pas encore confirmée. (Belga)

Le bourgmestre de Liège Willy Demeyer préside actuellement l'EFUS, le Forum européen de sécurité urbaine, émanation du Conseil de l'Europe créée il y a 30 ans et qui rassemble près de 250 villes et régions de seize pays. Il emmènera une forte délégation belge dans la capitale catalane, avec notamment le président du Forum belge de sécurité urbaine et bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt ou encore le bourgmestre de Vilvorde Hans Bonte, très impliqué dans la lutte contre la radicalisation. Les villes et communes de Charleroi, Gand, Genk, Ixelles et Louvain y seront aussi représentées. Liège s'est toujours montrée fort active dans l'EFUS, dont elle est membre depuis 1993. Elle s'y est distinguée dans des dossiers aussi sensibles que la gestion de la toxicomanie ou la lutte contre le hooliganisme, notamment. Ces dossiers ne manqueront pas d'être abordés à Barcelone, de même que la sécurité des grands événements à l'approche du Mondial de football, la gestion d'une vie nocturne responsable, etc. La présence annoncée du bourgmestre de Bruxelles Philippe Close, dont le centre-ville a été confronté ce week-end à une vague de vandalisme en marge des qualifications pour le Mondial, n'est quant à elle pas encore confirmée. (Belga)