Il est interdit à la Commission électorale nationale (NEC) de "tenir le second tour de l'élection jusqu'à ce qu'elle ait examiné les recours" pour fraude présumée sur l'organisation du premier tour, a déclaré lors d'une audience très attendue le président de la Cour suprême Francis Korkpor. (Belga)

Il est interdit à la Commission électorale nationale (NEC) de "tenir le second tour de l'élection jusqu'à ce qu'elle ait examiné les recours" pour fraude présumée sur l'organisation du premier tour, a déclaré lors d'une audience très attendue le président de la Cour suprême Francis Korkpor. (Belga)