L'enquête qui suit son cours a été ouverte par le parquet fédéral il y a peu à la suite d'activités suspectes, qui auraient indiqué qu'un attentat était en cours de préparation.

La police judiciaire fédérale de Bruxelles a mené dimanche sept perquisitions à Molenbeek-Saint-Jean, Grammont et Malines. Aucun explosif n'avait été trouvé mais bien une arme. Huit personnes avaient été interpellées au terme de ces actions.

Le dossier de terrorisme dans le cadre duquel ont été effectuées les perquisitions et interpellations, était totalement distinct des dossiers concernant les attentats de Paris du 13 novembre 2015 et de Bruxelles du 22 mars 2016.

L'enquête qui suit son cours a été ouverte par le parquet fédéral il y a peu à la suite d'activités suspectes, qui auraient indiqué qu'un attentat était en cours de préparation. La police judiciaire fédérale de Bruxelles a mené dimanche sept perquisitions à Molenbeek-Saint-Jean, Grammont et Malines. Aucun explosif n'avait été trouvé mais bien une arme. Huit personnes avaient été interpellées au terme de ces actions. Le dossier de terrorisme dans le cadre duquel ont été effectuées les perquisitions et interpellations, était totalement distinct des dossiers concernant les attentats de Paris du 13 novembre 2015 et de Bruxelles du 22 mars 2016.