Le président de la N-VA Bart De Wever a présenté à la presse les grandes lignes de son dernier ouvrage, "Vlaanderen Onvoltooid" (La Flandre inachevée). Pour le président du parti socialiste Elio Di Rupo, "une fois de plus, la N-VA nous montre son vrai visage de destructeur de notre pays". La vision de Bart De Wever mène à la disparition de l'État fédéral, observe-t-il. "Je tiens à rappeler que l'État fédéral joue un rôle de solidarité essentiel entre tous les citoyens belges du Nord et du Sud du pays", oppose-t-il mercredi.

Pour le PS, cette solidarité est "primordiale" car elle permet de financer la sécurité sociale. "J'ai beaucoup de difficultés à imaginer que les ministres du principal parti du gouvernement agissent autrement que leur président de parti, dès lors j'espère que le seul parti francophone au gouvernement fédéral sera en mesure d'empêcher la préparation du schéma destructeur de Bart De Wever", a indiqué M. Di Rupo. Ce dernier estime également que "nier les spécificités de Bruxelles n'est pas concevable car Bruxelles est une Région à part entière égale à la Wallonie et à la Flandre".

Le président de la N-VA Bart De Wever a présenté à la presse les grandes lignes de son dernier ouvrage, "Vlaanderen Onvoltooid" (La Flandre inachevée). Pour le président du parti socialiste Elio Di Rupo, "une fois de plus, la N-VA nous montre son vrai visage de destructeur de notre pays". La vision de Bart De Wever mène à la disparition de l'État fédéral, observe-t-il. "Je tiens à rappeler que l'État fédéral joue un rôle de solidarité essentiel entre tous les citoyens belges du Nord et du Sud du pays", oppose-t-il mercredi. Pour le PS, cette solidarité est "primordiale" car elle permet de financer la sécurité sociale. "J'ai beaucoup de difficultés à imaginer que les ministres du principal parti du gouvernement agissent autrement que leur président de parti, dès lors j'espère que le seul parti francophone au gouvernement fédéral sera en mesure d'empêcher la préparation du schéma destructeur de Bart De Wever", a indiqué M. Di Rupo. Ce dernier estime également que "nier les spécificités de Bruxelles n'est pas concevable car Bruxelles est une Région à part entière égale à la Wallonie et à la Flandre".