Le contrôle prévu sera dorénavant effectif à partir de mercredi, confirme le porte-parole tracing manuel pour la Wallonie, Pierre Cools. "Il y a eu un petit problème technique au niveau de Sciensano mais, dès mercredi, le personnel des trois call-centers recevra les coordonnées, à savoir le nom, le prénom, l'adresse et le numéro de téléphone, des personnes qui ne se seraient pas fait tester pour les appeler". "Ceux qui reviennent de zones rouges reçoivent automatiquement un SMS avec un QR code. S'ils ne se font pas tester à leur retour, leurs coordonnées arriveront automatiquement chez nos agents qui les appelleront", confirme-t-il. Pour le moment, il constate une hausse du nombre de personnes positives à prévenir. Rien que dimanche dernier, 227 nouveaux cas ont dû être appelés. À la mi-août, il y en avait 130 en moyenne et entre 20 et 30 au début du mois de juillet, indique le porte-paorle. A noter que depuis le 1er août, 1,6 million de formulaires "Passenger Locator Form" ont été complétés, dont 108.000 venant de personnes de retour de zone rouge et 566.000 d'une zone orange, fait part Karine Moykens, la présidente du comité Interfederal Testing et Tracing. Pour les zones rouges, 28.000 revenaient d'Espagne, 19.000 de France et 15.400 de Turquie. 70 % des gens de retour de zone rouge ont passé un test, ajoute Mme Moykens, un chiffre qui varie fort en fonction des régions : "78% ont fait le test en Flandre, 67% à Bruxelles et 63% en Wallonie". (Belga)

Le contrôle prévu sera dorénavant effectif à partir de mercredi, confirme le porte-parole tracing manuel pour la Wallonie, Pierre Cools. "Il y a eu un petit problème technique au niveau de Sciensano mais, dès mercredi, le personnel des trois call-centers recevra les coordonnées, à savoir le nom, le prénom, l'adresse et le numéro de téléphone, des personnes qui ne se seraient pas fait tester pour les appeler". "Ceux qui reviennent de zones rouges reçoivent automatiquement un SMS avec un QR code. S'ils ne se font pas tester à leur retour, leurs coordonnées arriveront automatiquement chez nos agents qui les appelleront", confirme-t-il. Pour le moment, il constate une hausse du nombre de personnes positives à prévenir. Rien que dimanche dernier, 227 nouveaux cas ont dû être appelés. À la mi-août, il y en avait 130 en moyenne et entre 20 et 30 au début du mois de juillet, indique le porte-paorle. A noter que depuis le 1er août, 1,6 million de formulaires "Passenger Locator Form" ont été complétés, dont 108.000 venant de personnes de retour de zone rouge et 566.000 d'une zone orange, fait part Karine Moykens, la présidente du comité Interfederal Testing et Tracing. Pour les zones rouges, 28.000 revenaient d'Espagne, 19.000 de France et 15.400 de Turquie. 70 % des gens de retour de zone rouge ont passé un test, ajoute Mme Moykens, un chiffre qui varie fort en fonction des régions : "78% ont fait le test en Flandre, 67% à Bruxelles et 63% en Wallonie". (Belga)