Près d'un Flamand sur cinq consulte un dentiste pour une visite de contrôle au moins une fois par an. Au sud du pays, ce n'est qu'un francophone sur dix. "Cela signifie que des soins plus importants sont alors nécessaires et qu'il faut davantage sensibiliser la population. De nombreuses personnes continuent à reporter leurs rendez-vous par crainte du montant de la facture, mais ces chiffres montrent qu'une visite annuelle de contrôle permet d'éviter des complications et des soins par conséquent plus coûteux", affirme Yoleen Van Camp. Selon elle, les différences entre la Flandre et la Wallonie sur cette question justifient une nouvelle réforme de l'Etat. (Belga)

Près d'un Flamand sur cinq consulte un dentiste pour une visite de contrôle au moins une fois par an. Au sud du pays, ce n'est qu'un francophone sur dix. "Cela signifie que des soins plus importants sont alors nécessaires et qu'il faut davantage sensibiliser la population. De nombreuses personnes continuent à reporter leurs rendez-vous par crainte du montant de la facture, mais ces chiffres montrent qu'une visite annuelle de contrôle permet d'éviter des complications et des soins par conséquent plus coûteux", affirme Yoleen Van Camp. Selon elle, les différences entre la Flandre et la Wallonie sur cette question justifient une nouvelle réforme de l'Etat. (Belga)