Pour les personnes interrogées par la Ligue des droits de l'homme, un amalgame est souvent fait entre l'appartenance à une religion et une ethnie. Si elles l'affirment, c'est en raison des propos tenus par certains policiers lors des contrôles. Ces personnes qui ont l'impression d'être victimes de "profilage ethnique", hésitent souvent à porter plainte, jugeant la démarche inutile. Ceux qui le font et décident de s'adresser à la justice, constatent que de nombreux obstacles se dressent devant eux. Le premier, relève la Ligue, vient du refus de certains policiers d'acter leur plainte ou bien du fait qu'une plainte pour mauvais traitement à motivation raciste est souvent suivie d'un procès verbal pour rébellion. Il est en outre difficile de présenter la preuve de l'existence d'une discrimination. La justice, est perçue comme lente et couteuse pour le type de population souvent concerné par le profilage ethnique. Enfin, certains jeunes qui se font contrôler de façon arbitraire à leurs yeux ne sont pas disposés à rapporter les faits à un adulte. (Belga)

Pour les personnes interrogées par la Ligue des droits de l'homme, un amalgame est souvent fait entre l'appartenance à une religion et une ethnie. Si elles l'affirment, c'est en raison des propos tenus par certains policiers lors des contrôles. Ces personnes qui ont l'impression d'être victimes de "profilage ethnique", hésitent souvent à porter plainte, jugeant la démarche inutile. Ceux qui le font et décident de s'adresser à la justice, constatent que de nombreux obstacles se dressent devant eux. Le premier, relève la Ligue, vient du refus de certains policiers d'acter leur plainte ou bien du fait qu'une plainte pour mauvais traitement à motivation raciste est souvent suivie d'un procès verbal pour rébellion. Il est en outre difficile de présenter la preuve de l'existence d'une discrimination. La justice, est perçue comme lente et couteuse pour le type de population souvent concerné par le profilage ethnique. Enfin, certains jeunes qui se font contrôler de façon arbitraire à leurs yeux ne sont pas disposés à rapporter les faits à un adulte. (Belga)