La ministre CD&V se base notamment sur les rapports de Google Mobility, attestant de cette diminution des déplacements ainsi que sur les rapports de police. Les forces de l'ordre ont procédé à moins de contrôles que lors d'une nuit de réveillon normale, ont-elles indiqué sans citer de chiffres précis. "Malheureusement, on a constaté quelques incidents notamment à Bruxelles" avec des voitures incendiées, a-t-elle ajouté, qualifiant ces actes d'"inacceptables". "Et il y a aussi eu des Lockdown parties, mais comme on peut en observer chaque week-end." Annelies Verlinden a par ailleurs indiqué sur Bel RTL que la "loi pandémie" était prête et allait être examinée à la Chambre "pendant la première moitié de l'année", confirmant ainsi des propos tenus dans Knack. Ce texte cadre doit fournir une base juridique non seulement pour cette pandémie, mais aussi pour les éventuelles pandémies futures. Ce projet de loi énumère les mesures possibles à prendre. "Elles sont similaires aux restrictions que nous connaissons aujourd'hui - de la fermeture des magasins à la limitation des déplacements", détaille-t-elle dans l'hebdomadaire néerlandophone. Cette liste ne sera toutefois pas exhaustive, afin de permettre aux autorités d'adapter la réponse à la pandémie à combattre. Le rôle des gouverneurs de province, qui restera "important", y sera également précisé. (Belga)

La ministre CD&V se base notamment sur les rapports de Google Mobility, attestant de cette diminution des déplacements ainsi que sur les rapports de police. Les forces de l'ordre ont procédé à moins de contrôles que lors d'une nuit de réveillon normale, ont-elles indiqué sans citer de chiffres précis. "Malheureusement, on a constaté quelques incidents notamment à Bruxelles" avec des voitures incendiées, a-t-elle ajouté, qualifiant ces actes d'"inacceptables". "Et il y a aussi eu des Lockdown parties, mais comme on peut en observer chaque week-end." Annelies Verlinden a par ailleurs indiqué sur Bel RTL que la "loi pandémie" était prête et allait être examinée à la Chambre "pendant la première moitié de l'année", confirmant ainsi des propos tenus dans Knack. Ce texte cadre doit fournir une base juridique non seulement pour cette pandémie, mais aussi pour les éventuelles pandémies futures. Ce projet de loi énumère les mesures possibles à prendre. "Elles sont similaires aux restrictions que nous connaissons aujourd'hui - de la fermeture des magasins à la limitation des déplacements", détaille-t-elle dans l'hebdomadaire néerlandophone. Cette liste ne sera toutefois pas exhaustive, afin de permettre aux autorités d'adapter la réponse à la pandémie à combattre. Le rôle des gouverneurs de province, qui restera "important", y sera également précisé. (Belga)