L'appareil, un MV-22 Osprey de l'armée américaine stationné au Japon, s'est abîmé en mer samedi dans le cadre d'un exercice militaire américano-australien, qui venait de se terminer. Vingt-trois des 26 occupants ont été rapidement secourus mais trois ont été portés disparus, et les recherches pour les retrouver ont été interrompues dimanche. "Nous étudions nos options en ce qui concerne un examen des mesures de sécurité de l'ensemble de la flotte du corps des Marines à cet instant... avant un examen de la sécurité au sens large", a indiqué lundi à l'AFP un responsable de la Défense américaine. D'après cette source, l'appareil s'est écrasé après avoir accroché l'arrière du navire amphibie de transport USS Green Bay sur lequel il tentait de se poser. Des responsables américains étudient également la requête du ministre japonais de la Défense, qui a fait part de ses "nombreuses inquiétudes" après avoir lui-même volé à bord d'un Osprey au Japon après le crash de samedi. Itsunori Onodera, nommé jeudi à son poste, a demandé aux Américains de suspendre temporairement les vols de cet appareil dans son pays: "Nous avons toujours de nombreuses inquiétudes", a-t-il dit au général Charles Chiarotti, commandant adjoint des forces américaines au Japon, selon un porte-parole du ministère japonais. Le capitaine de vaisseau Jeff Davis, porte-parole du Pentagone, n'a pas indiqué si l'armée américaine allait accéder à la demande japonaise mais il a assuré que la sécurité était une préoccupation fondamentale. Le MV-22 a été impliqué dans plusieurs accidents mortels, la plupart survenus aux Etats-Unis. En avril 2000, 19 Marines ont été tués en Arizona dans une mission d'entraînement. (Belga)

L'appareil, un MV-22 Osprey de l'armée américaine stationné au Japon, s'est abîmé en mer samedi dans le cadre d'un exercice militaire américano-australien, qui venait de se terminer. Vingt-trois des 26 occupants ont été rapidement secourus mais trois ont été portés disparus, et les recherches pour les retrouver ont été interrompues dimanche. "Nous étudions nos options en ce qui concerne un examen des mesures de sécurité de l'ensemble de la flotte du corps des Marines à cet instant... avant un examen de la sécurité au sens large", a indiqué lundi à l'AFP un responsable de la Défense américaine. D'après cette source, l'appareil s'est écrasé après avoir accroché l'arrière du navire amphibie de transport USS Green Bay sur lequel il tentait de se poser. Des responsables américains étudient également la requête du ministre japonais de la Défense, qui a fait part de ses "nombreuses inquiétudes" après avoir lui-même volé à bord d'un Osprey au Japon après le crash de samedi. Itsunori Onodera, nommé jeudi à son poste, a demandé aux Américains de suspendre temporairement les vols de cet appareil dans son pays: "Nous avons toujours de nombreuses inquiétudes", a-t-il dit au général Charles Chiarotti, commandant adjoint des forces américaines au Japon, selon un porte-parole du ministère japonais. Le capitaine de vaisseau Jeff Davis, porte-parole du Pentagone, n'a pas indiqué si l'armée américaine allait accéder à la demande japonaise mais il a assuré que la sécurité était une préoccupation fondamentale. Le MV-22 a été impliqué dans plusieurs accidents mortels, la plupart survenus aux Etats-Unis. En avril 2000, 19 Marines ont été tués en Arizona dans une mission d'entraînement. (Belga)