"S'il y a un deuxième lockdown, c'est la responsabilité des politiques", a-t-il commenté. Les trois experts entendus lundi par la commission corona du parlement flamand ont dressé un bilan des mois agités de la crise engendrée par la pandémie de covid-19, passant en revue tous les points sensibles des derniers mois: le manque de masques et de matériel de protection, aux problèmes liés à la définition de cas, ou encore les directives imprécises. Les trois experts ont fait chorus pour dénoncer le manque d'unité dans le commandement. Pour Marc Van Ranst, "cette unité n'existait pas et n'existe toujours pas". "Cela représente potentiellement un problème encore plus grand en cas deuxième vague", a ajouté Erika Vlieghe. (Belga)

"S'il y a un deuxième lockdown, c'est la responsabilité des politiques", a-t-il commenté. Les trois experts entendus lundi par la commission corona du parlement flamand ont dressé un bilan des mois agités de la crise engendrée par la pandémie de covid-19, passant en revue tous les points sensibles des derniers mois: le manque de masques et de matériel de protection, aux problèmes liés à la définition de cas, ou encore les directives imprécises. Les trois experts ont fait chorus pour dénoncer le manque d'unité dans le commandement. Pour Marc Van Ranst, "cette unité n'existait pas et n'existe toujours pas". "Cela représente potentiellement un problème encore plus grand en cas deuxième vague", a ajouté Erika Vlieghe. (Belga)