"Leur état de santé s'est considérablement amélioré et ne présente plus de risque vital immédiat", assure le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) dans un communiqué. Pour toutes les trois, un long chemin de réhabilitation commence. Des contacts vont être pris avec la Belgique pour envisager un prochain rapatriement, précise l'établissement lausannois.

Après une période particulièrement inquiétante, les deux jeunes patientes qui souffrent d'un traumatisme crânien et de multiples fractures sont sorties de leur coma artificiel. Elles ont pu communiquer avec leurs parents. Leur état neurologique évolue favorablement, selon l'hôpital.

La troisième patiente souffre d'une lésion de la moelle épinière. "Elle montre des signes de récupération encourageants avec quelques mouvements des doigts et des orteils", d'après le communiqué.

Avec Belga

"Leur état de santé s'est considérablement amélioré et ne présente plus de risque vital immédiat", assure le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) dans un communiqué. Pour toutes les trois, un long chemin de réhabilitation commence. Des contacts vont être pris avec la Belgique pour envisager un prochain rapatriement, précise l'établissement lausannois. Après une période particulièrement inquiétante, les deux jeunes patientes qui souffrent d'un traumatisme crânien et de multiples fractures sont sorties de leur coma artificiel. Elles ont pu communiquer avec leurs parents. Leur état neurologique évolue favorablement, selon l'hôpital. La troisième patiente souffre d'une lésion de la moelle épinière. "Elle montre des signes de récupération encourageants avec quelques mouvements des doigts et des orteils", d'après le communiqué. Avec Belga