L'administrateur général de la société bruxelloise a inauguré mercredi, aux côtés de la ministre régionale de Mobilité Elke Van den Brandt, du bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, et de l'échevin du Commerce, Fabian Maingain, le "Stalingrad village". Cet ensemble de constructions provisoires aménagées sur le boulevard du même nom héberge sept commerces tenus jusqu'ici sous le Palais du Midi et qui ne pourront plus être accessibles durant deux ans et demi, durée prévue des travaux de construction de la station Toots Thielemans. Quatre autres commerces seront déplacés dans une autre partie du Palais du Midi. Selon le pacte conclu entre la STIB, la Région, et la Ville de Bruxelles, l'occupation des espaces du "village" est gratuite pour les commerçants. Les frais (sauf l'eau et l'électricité) sont à charge de la STIB. La Ville a quant à elle suspendu durant trois ans le paiement des loyers des commerçants qui resteront dans le Palais du Midi. Le pacte comprend également des aides régionales pour les commerçants, un volet communication sur le chantier, la présence d'un ombudsman et d'un facilitateur de chantier. Selon Elke Van den Brandt, commerçants et riverains seront impliqués dans la préparation d'un projet de reconstruction de l'espace public en surface, une fois les travaux liés au métro terminés. A partir de lundi prochain, le 7 septembre, d'importants travaux seront effectués pour réaménager des pistes cyclables et sécuriser les cheminements piétons autour du chantier de construction de 650 mètres d'infrastructures souterraines. Le carrefour à proximité de la Petite Ceinture fera place à un vaste rond-point destiné à permettre de travailler sans avoir à modifier constamment la circulation en fonction de l'évolution du chantier. Pour limiter l'impact de la perte de capacité prévue malgré cela, des itinéraires de déviation seront proposés en différents endroits stratégiques de la Région. (Belga)

L'administrateur général de la société bruxelloise a inauguré mercredi, aux côtés de la ministre régionale de Mobilité Elke Van den Brandt, du bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, et de l'échevin du Commerce, Fabian Maingain, le "Stalingrad village". Cet ensemble de constructions provisoires aménagées sur le boulevard du même nom héberge sept commerces tenus jusqu'ici sous le Palais du Midi et qui ne pourront plus être accessibles durant deux ans et demi, durée prévue des travaux de construction de la station Toots Thielemans. Quatre autres commerces seront déplacés dans une autre partie du Palais du Midi. Selon le pacte conclu entre la STIB, la Région, et la Ville de Bruxelles, l'occupation des espaces du "village" est gratuite pour les commerçants. Les frais (sauf l'eau et l'électricité) sont à charge de la STIB. La Ville a quant à elle suspendu durant trois ans le paiement des loyers des commerçants qui resteront dans le Palais du Midi. Le pacte comprend également des aides régionales pour les commerçants, un volet communication sur le chantier, la présence d'un ombudsman et d'un facilitateur de chantier. Selon Elke Van den Brandt, commerçants et riverains seront impliqués dans la préparation d'un projet de reconstruction de l'espace public en surface, une fois les travaux liés au métro terminés. A partir de lundi prochain, le 7 septembre, d'importants travaux seront effectués pour réaménager des pistes cyclables et sécuriser les cheminements piétons autour du chantier de construction de 650 mètres d'infrastructures souterraines. Le carrefour à proximité de la Petite Ceinture fera place à un vaste rond-point destiné à permettre de travailler sans avoir à modifier constamment la circulation en fonction de l'évolution du chantier. Pour limiter l'impact de la perte de capacité prévue malgré cela, des itinéraires de déviation seront proposés en différents endroits stratégiques de la Région. (Belga)