Pour l'utilisateur, acheter un titre-service coûte 7.50 euros. De cet argent dépensé, il retouchera une déduction fiscale qui réduit la part finalement payée à 5.60 euros. L'Etat intervient également en versant à l'employeur 13,30 euros par heure prestée par le travailleur.

Selon la société Idea Consult, le système des titres-services a coûté 1,2 milliard d'euros brut à l'Etat en 2009. En net, cela devrait représenter 731 millions d'euros.

Des projections montrent qu'en 2014, le système devrait coûter 911,5 millions d'euros. Cela pourrait devenir problématique puisque le prochain gouvernement doit encore trouver 25 milliards d'euros pour revenir à l'équilibre budgétaire.

Une des pistes pourrait être de supprimer progressivement la déduction fiscale des titres-services.

Le Vif.be, avec Belga

Pour l'utilisateur, acheter un titre-service coûte 7.50 euros. De cet argent dépensé, il retouchera une déduction fiscale qui réduit la part finalement payée à 5.60 euros. L'Etat intervient également en versant à l'employeur 13,30 euros par heure prestée par le travailleur. Selon la société Idea Consult, le système des titres-services a coûté 1,2 milliard d'euros brut à l'Etat en 2009. En net, cela devrait représenter 731 millions d'euros. Des projections montrent qu'en 2014, le système devrait coûter 911,5 millions d'euros. Cela pourrait devenir problématique puisque le prochain gouvernement doit encore trouver 25 milliards d'euros pour revenir à l'équilibre budgétaire. Une des pistes pourrait être de supprimer progressivement la déduction fiscale des titres-services. Le Vif.be, avec Belga