Le nombre de contaminations au coronavirus repart à la hausse à Bruxelles avec un taux d'incidence deux fois plus élevé que la moyenne nationale: 471 cas pour 100.000 habitants sur ces deux dernières semaines contre 226 cas à l'échelle nationale. "La situation épidémiologique dans la Région de Bruxelles-Capitale est inquiétante et est surveillée de très près", insiste la Cocom. "L'été est synonyme d'une augmentation des contacts sociaux. Dès lors, nous constatons que le virus se propage plus largement au sein de la population. Par conséquent, il est nécessaire de redoubler de prudence non seulement lors des retours de l'étranger mais aussi dans tous les autres cas de figure. Pour que la rentrée scolaire se déroule en toute sécurité, la Région met le paquet sur le testing." (Belga)

Le nombre de contaminations au coronavirus repart à la hausse à Bruxelles avec un taux d'incidence deux fois plus élevé que la moyenne nationale: 471 cas pour 100.000 habitants sur ces deux dernières semaines contre 226 cas à l'échelle nationale. "La situation épidémiologique dans la Région de Bruxelles-Capitale est inquiétante et est surveillée de très près", insiste la Cocom. "L'été est synonyme d'une augmentation des contacts sociaux. Dès lors, nous constatons que le virus se propage plus largement au sein de la population. Par conséquent, il est nécessaire de redoubler de prudence non seulement lors des retours de l'étranger mais aussi dans tous les autres cas de figure. Pour que la rentrée scolaire se déroule en toute sécurité, la Région met le paquet sur le testing." (Belga)