"Nous avons enfin une date fixe pour la réouverture", se réjouit Gwenaëlle Reaume, secrétaire de l'ASBL Tatouage Belgique, "mais la logique aurait voulu qu'on ouvre avant les coiffeurs, vu que notre métier implique qu'on a une formation à l'hygiène de base". Les métiers non médicaux de contact seront contraints de respecter des conditions très strictes. Un temps d'attente de dix minutes devra être observé entre deux rendez-vous de manière à pouvoir nettoyer et désinfecter. Les clients devront prendre un rendez-vous et attendre à l'extérieur du salon. Une ventilation devra être assurée. Les services à domicile restent par contre interdits, a indiqué le comité de concertation. Des mesures qui satisfont les tatoueurs, d'autant que ventiler entre deux clients suffira et qu'ils ne seront pas obligés de maintenir les portes et fenêtres tout le temps ouvertes, comme cela avait été proposé initialement. (Belga)

"Nous avons enfin une date fixe pour la réouverture", se réjouit Gwenaëlle Reaume, secrétaire de l'ASBL Tatouage Belgique, "mais la logique aurait voulu qu'on ouvre avant les coiffeurs, vu que notre métier implique qu'on a une formation à l'hygiène de base". Les métiers non médicaux de contact seront contraints de respecter des conditions très strictes. Un temps d'attente de dix minutes devra être observé entre deux rendez-vous de manière à pouvoir nettoyer et désinfecter. Les clients devront prendre un rendez-vous et attendre à l'extérieur du salon. Une ventilation devra être assurée. Les services à domicile restent par contre interdits, a indiqué le comité de concertation. Des mesures qui satisfont les tatoueurs, d'autant que ventiler entre deux clients suffira et qu'ils ne seront pas obligés de maintenir les portes et fenêtres tout le temps ouvertes, comme cela avait été proposé initialement. (Belga)