Au moins seize civils sont morts mercredi matin dans une attaque-suicide suivie d'échanges de tirs, contre une entreprise locale de BTP, l'Entire Builders Engineering (eBe), une compagnie de construction afghane, selon les premiers éléments. Les 5 assaillants, dont deux ont déclenché leur veste explosive, ont été tués. Parmi les victimes, seize employés de la compagnie ont été tués et neuf autres blessés, dont deux sont dans un état critique, selon un bilan confirmé par le ministère afghan de l'Intérieur. Après neutralisation du denier tireur par les forces spéciales afghanes arrivées sur place, une voiture piégée, deux vestes explosives et plusieurs mines ont été découvertes, selon des responsables locaux. Ce nouvel attentat survient au moment où les Etats-Unis et les talibans mènent depuis la semaine dernière des discussions de paix à Doha pour tenter de mettre un terme au conflit qui déchire l'Afghanistan depuis 2001. "Des progrès ont été réalisés" mais "il reste encore du travail à faire", a affirmé mardi le porte-parole de la diplomatie américaine, Robert Palladino, à Washington. Selon le département d'Etat américain, les discussions portent "sur les quatre sujets liés entre eux qui composeront tout futur accord": le contre-terrorisme, le retrait des troupes américaines, le dialogue inter-afghan et un cessez-le-feu. (Belga)

Au moins seize civils sont morts mercredi matin dans une attaque-suicide suivie d'échanges de tirs, contre une entreprise locale de BTP, l'Entire Builders Engineering (eBe), une compagnie de construction afghane, selon les premiers éléments. Les 5 assaillants, dont deux ont déclenché leur veste explosive, ont été tués. Parmi les victimes, seize employés de la compagnie ont été tués et neuf autres blessés, dont deux sont dans un état critique, selon un bilan confirmé par le ministère afghan de l'Intérieur. Après neutralisation du denier tireur par les forces spéciales afghanes arrivées sur place, une voiture piégée, deux vestes explosives et plusieurs mines ont été découvertes, selon des responsables locaux. Ce nouvel attentat survient au moment où les Etats-Unis et les talibans mènent depuis la semaine dernière des discussions de paix à Doha pour tenter de mettre un terme au conflit qui déchire l'Afghanistan depuis 2001. "Des progrès ont été réalisés" mais "il reste encore du travail à faire", a affirmé mardi le porte-parole de la diplomatie américaine, Robert Palladino, à Washington. Selon le département d'Etat américain, les discussions portent "sur les quatre sujets liés entre eux qui composeront tout futur accord": le contre-terrorisme, le retrait des troupes américaines, le dialogue inter-afghan et un cessez-le-feu. (Belga)