Avec ce plan d'action tant attendu, la Pro League vise à bannir des stades "tous les chants et déclarations discriminants et blessants", ainsi qu'à les punir. Il sera officiellement présenté mercredi. La Pro League a élaboré une série de lignes de conduites à destination des clubs professionnels - allant de la prévention à la sanction - et espère que ce plan sera aussi appliqué par les clubs amateurs. "Ces dernières années, après une série d'incidents, (ces comportements) ne pouvaient plus rester impunis", souligne un porte-parole. "Il n'y avait pas de véritable prise de conscience, c'était toujours présenté comme du folklore. Ce temps n'est plus. A chaque chant offensant qui apparaît dans le rapport de l'arbitre ou du délégué de match, les clubs concernés devront en répondre devant le parquet de l'Union. Sans exception. Ce sera une montagne de travail supplémentaire mais qu'il en soit ainsi." (Belga)