Le projet pilote, auquel participeront notamment Colruyt, Carrefour et Delhaize, n'est pas encore tout à fait au point. Les chaînes devront entre autres choisir les magasins particpants et opter pour la gratuité ou le paiement du sac. Selon Comeos, ces sacs réutilisables offrent une meilleure alternative à ceux en papier. Ces derniers ont un impact environnemental plus important, exigent plus de transport, se déchirent plus facilement et les caissiers doivent toujours les ouvrir pour voir ce qu'ils contiennent. Leur utilisation entraînerait d'ailleurs 3,8 millions d'euros de coûts de personnel supplémentaires, d'après la fédération du commerce et des services. "Nous voulons prendre des initiatives et essayer certaines choses, comme nous l'avons fait il y a plus de dix ans avec les sacs plastique réutilisables à la caisse", poursuit Comeos. Depuis lors, 4.560 tonnes de plastique ont été économisées. Les résultats du projet pilote seront transmis au gouvernement. (Belga)

Le projet pilote, auquel participeront notamment Colruyt, Carrefour et Delhaize, n'est pas encore tout à fait au point. Les chaînes devront entre autres choisir les magasins particpants et opter pour la gratuité ou le paiement du sac. Selon Comeos, ces sacs réutilisables offrent une meilleure alternative à ceux en papier. Ces derniers ont un impact environnemental plus important, exigent plus de transport, se déchirent plus facilement et les caissiers doivent toujours les ouvrir pour voir ce qu'ils contiennent. Leur utilisation entraînerait d'ailleurs 3,8 millions d'euros de coûts de personnel supplémentaires, d'après la fédération du commerce et des services. "Nous voulons prendre des initiatives et essayer certaines choses, comme nous l'avons fait il y a plus de dix ans avec les sacs plastique réutilisables à la caisse", poursuit Comeos. Depuis lors, 4.560 tonnes de plastique ont été économisées. Les résultats du projet pilote seront transmis au gouvernement. (Belga)