"Notre objectif n'était pas d'augmenter le nombre d'entrées, mais d'augmenter en qualité", a commenté l'organisateur. Le festival a accueilli un public très varié, dont près de 8.000 enfants lors du concert de "Kids United". "Le village des enfants est un des faits marquants de cette édition, c'est une réussite incroyable." Cet engouement a posé quelques petits soucis de retard de navettes le samedi matin, qui ont été très vite rétablis, balayant ainsi les critiques virulentes de l'an passé à l'égard de la mauvaise gestion des navettes. "Le samedi a été une journée torride dans tous les sens du terme", analyse Martin Wauthy. "En matière de débit de boissons, nous avons vendu beaucoup plus de boissons non alcoolisées que l'an dernier et ce, malgré les points d'eau gratuits", a-t-il ajouté. Dans un nouvel espace baptisé "La Maquis", la troisième scène installée cette année a également remporté un franc succès. "Ce fut une réussite immédiate, les gens l'ont directement adoptée". Elle a permis d'accueillir quatorze artistes belges et internationaux, mais également d'organiser le concours de jeunes talents "Tremplin". L'organisateur se félicite également d'avoir pu, au bout de quatre ans, faire de cet événement le "plus grand festival culturel engagé et festif de Wallonie" tout en ne cédant pas à la pression commerciale. Par ailleurs, dimanche, fin d'après-midi, aucun incident n'était à déplorer. Alice on the Roof, Les Innocents, Laurent Voulzy et Alain Souchon, entre autres, se produiront encore dimanche soir. (Belga)

"Notre objectif n'était pas d'augmenter le nombre d'entrées, mais d'augmenter en qualité", a commenté l'organisateur. Le festival a accueilli un public très varié, dont près de 8.000 enfants lors du concert de "Kids United". "Le village des enfants est un des faits marquants de cette édition, c'est une réussite incroyable." Cet engouement a posé quelques petits soucis de retard de navettes le samedi matin, qui ont été très vite rétablis, balayant ainsi les critiques virulentes de l'an passé à l'égard de la mauvaise gestion des navettes. "Le samedi a été une journée torride dans tous les sens du terme", analyse Martin Wauthy. "En matière de débit de boissons, nous avons vendu beaucoup plus de boissons non alcoolisées que l'an dernier et ce, malgré les points d'eau gratuits", a-t-il ajouté. Dans un nouvel espace baptisé "La Maquis", la troisième scène installée cette année a également remporté un franc succès. "Ce fut une réussite immédiate, les gens l'ont directement adoptée". Elle a permis d'accueillir quatorze artistes belges et internationaux, mais également d'organiser le concours de jeunes talents "Tremplin". L'organisateur se félicite également d'avoir pu, au bout de quatre ans, faire de cet événement le "plus grand festival culturel engagé et festif de Wallonie" tout en ne cédant pas à la pression commerciale. Par ailleurs, dimanche, fin d'après-midi, aucun incident n'était à déplorer. Alice on the Roof, Les Innocents, Laurent Voulzy et Alain Souchon, entre autres, se produiront encore dimanche soir. (Belga)