Le réseau de sirènes a été construit à la suite de la catastrophe chimique à Seveso, en Italie, en 1976. Il compte actuellement environ 570 avertisseurs sonores et sert à alerter les riverains en cas de situation d'urgence. Ces 20 dernières années, les sirènes n'ont cependant pas été utilisées pour des situations réelles d'urgence. Elles ont en revanche été entretenues et testées, pour un coût total de "420.000 euros par an en moyenne, sans compter les frais de personnel", selon le Centre de crise. Concrètement, les dispositifs ne seront plus entretenus à partir de 2018 mais bien testés chaque trimestre avec Be-Alert. La destruction des sirènes commencera en 2019. (Belga)

Le réseau de sirènes a été construit à la suite de la catastrophe chimique à Seveso, en Italie, en 1976. Il compte actuellement environ 570 avertisseurs sonores et sert à alerter les riverains en cas de situation d'urgence. Ces 20 dernières années, les sirènes n'ont cependant pas été utilisées pour des situations réelles d'urgence. Elles ont en revanche été entretenues et testées, pour un coût total de "420.000 euros par an en moyenne, sans compter les frais de personnel", selon le Centre de crise. Concrètement, les dispositifs ne seront plus entretenus à partir de 2018 mais bien testés chaque trimestre avec Be-Alert. La destruction des sirènes commencera en 2019. (Belga)