A Saint-Nicolas (Flandre orientale), un plan d'urgence a même été déclenché après l'arrivée d'une centaine de patients avec de possibles fractures.

Les patients souffrent surtout de fractures ou de contusions aux bras, jambes, poignets et hanches. "Beaucoup de gens n'ont pas remarqué que les chaussées étaient très glissantes", a expliqué le docteur Kris Govaers à Radio 1. Les opérations des patients arrivés samedi matin s'étalent même sur les deux à trois prochains jours, ajoute-t-il. Différents hôpitaux ont appelé du personnel supplémentaire. A Saint-Nicolas, un plan interne à l'AZ Nikolaas a été déclenché après que près d'une centaine de patients se sont présentés avec de possibles fractures. L'IRM a de nouveau mis en garde contre le verglas pour samedi soir et dimanche.

A Saint-Nicolas (Flandre orientale), un plan d'urgence a même été déclenché après l'arrivée d'une centaine de patients avec de possibles fractures.Les patients souffrent surtout de fractures ou de contusions aux bras, jambes, poignets et hanches. "Beaucoup de gens n'ont pas remarqué que les chaussées étaient très glissantes", a expliqué le docteur Kris Govaers à Radio 1. Les opérations des patients arrivés samedi matin s'étalent même sur les deux à trois prochains jours, ajoute-t-il. Différents hôpitaux ont appelé du personnel supplémentaire. A Saint-Nicolas, un plan interne à l'AZ Nikolaas a été déclenché après que près d'une centaine de patients se sont présentés avec de possibles fractures. L'IRM a de nouveau mis en garde contre le verglas pour samedi soir et dimanche.