Depuis 15 jours et la mise en place d'un couvre-feu nocturne, le secteur des taxis est fortement impacté. "Il leur est en effet impossible de travailler la nuit", relève M. Clarinval. "Idem pour les autocaristes effectuant des voyages organisés" (pas les sous-traitants des sociétés de transports publics, ndlr) avec l'interdiction de voyager vers les zones rouges à l'étranger ou encore la suppression des excursions scolaires et les matchs de football sans public. "Il s'agit là de décisions politiques qui ont un impact sur leur activité, cela entre donc dans les critères d'éligibilité au droit passerelle", indique le ministre. "On va les aider dans la procédure pour obtenir ce droit", promet David Clarinval. "En cas de fermeture partielle, le droit passerelle simple s'applique. Si l'activité est totalement interrompue, le droit passerelle double peut être octroyé." Depuis le 1er mars 2020, les indépendants qui rencontrent des difficultés suite à la crise du coronavirus peuvent faire appel au droit passerelle pour interruption forcée. Le gouvernement fédéral a donné vendredi son feu vert à sa prolongation jusqu'au 31 décembre. Cette mesure vise les indépendants à titre principal ou qui cotisent comme un indépendant à titre principal. Elle permet l'octroi d'une prestation financière de 1.291,69 euros pour un isolé, qui passent à 1.614,10 euros en cas de charge de famille. Sur proposition du ministre Clarinval, ces indemnités ont été doublées en cas d'interruption totale et passent à 2.583,38 euros pour un indépendant isolé et 3.228,20 euros pour un indépendant ayant charge de famille. (Belga)

Depuis 15 jours et la mise en place d'un couvre-feu nocturne, le secteur des taxis est fortement impacté. "Il leur est en effet impossible de travailler la nuit", relève M. Clarinval. "Idem pour les autocaristes effectuant des voyages organisés" (pas les sous-traitants des sociétés de transports publics, ndlr) avec l'interdiction de voyager vers les zones rouges à l'étranger ou encore la suppression des excursions scolaires et les matchs de football sans public. "Il s'agit là de décisions politiques qui ont un impact sur leur activité, cela entre donc dans les critères d'éligibilité au droit passerelle", indique le ministre. "On va les aider dans la procédure pour obtenir ce droit", promet David Clarinval. "En cas de fermeture partielle, le droit passerelle simple s'applique. Si l'activité est totalement interrompue, le droit passerelle double peut être octroyé." Depuis le 1er mars 2020, les indépendants qui rencontrent des difficultés suite à la crise du coronavirus peuvent faire appel au droit passerelle pour interruption forcée. Le gouvernement fédéral a donné vendredi son feu vert à sa prolongation jusqu'au 31 décembre. Cette mesure vise les indépendants à titre principal ou qui cotisent comme un indépendant à titre principal. Elle permet l'octroi d'une prestation financière de 1.291,69 euros pour un isolé, qui passent à 1.614,10 euros en cas de charge de famille. Sur proposition du ministre Clarinval, ces indemnités ont été doublées en cas d'interruption totale et passent à 2.583,38 euros pour un indépendant isolé et 3.228,20 euros pour un indépendant ayant charge de famille. (Belga)