C'est surtout la taxe de mise en circulation, montant unique à payer quand on commence à rouler avec un nouveau véhicule, qui rapporte davantage qu'auparavant. Le montant total a crû de moitié depuis 2015. Les revenus issus de la taxe de circulation, à payer chaque année, ont augmenté de 8% sur la même période. Le nombre de véhicules concernés a aussi augmenté, mais dans une moindre mesure. Le calcul de la taxe a en effet changé pour les véhicules enregistrés à partir du 1er janvier 2016. Le nouveau système est censé encourager le choix de véhicules plus "verts", mais comprend aussi une indexation annuelle. Selon le parlementaire Maurits Vande Reyde, les chiffres montrent cependant que la taxe n'a pas, pour l'instant, l'effet de "verdurisation" voulu du parc automobile. C'est en revanche "une bonne affaire pour le budget flamand". L'élu Open Vld met en garde contre une multiplication des régimes taxatoires, avec ceux prévus par certaines grandes villes pour les automobilistes qui entrent sur leur territoire. "La Flandre doit prendre l'avance, avec une fiscalité intelligente", estime-t-il. (Belga)

C'est surtout la taxe de mise en circulation, montant unique à payer quand on commence à rouler avec un nouveau véhicule, qui rapporte davantage qu'auparavant. Le montant total a crû de moitié depuis 2015. Les revenus issus de la taxe de circulation, à payer chaque année, ont augmenté de 8% sur la même période. Le nombre de véhicules concernés a aussi augmenté, mais dans une moindre mesure. Le calcul de la taxe a en effet changé pour les véhicules enregistrés à partir du 1er janvier 2016. Le nouveau système est censé encourager le choix de véhicules plus "verts", mais comprend aussi une indexation annuelle. Selon le parlementaire Maurits Vande Reyde, les chiffres montrent cependant que la taxe n'a pas, pour l'instant, l'effet de "verdurisation" voulu du parc automobile. C'est en revanche "une bonne affaire pour le budget flamand". L'élu Open Vld met en garde contre une multiplication des régimes taxatoires, avec ceux prévus par certaines grandes villes pour les automobilistes qui entrent sur leur territoire. "La Flandre doit prendre l'avance, avec une fiscalité intelligente", estime-t-il. (Belga)