Des bugs informatiques à répétition affectent la transmission des résultats au SPF Intérieur, en Région wallonne, qui vote sur papier avec un système de scan. Des problèmes sont également constatés au niveau de la transmission des résultats à Bruxelles où le vote est pourtant électronique comme dans la plupart des cantons flamands. "Il va falloir faire le point entre démocrates sur ces bugs à répétition et se poser la question de la fiabilité du transfert de données. Ce n'est pas possible dans un Etat démocratique", a lâché le chef de file socialiste bruxellois à la Chambre, Ahmed Laaouej, sur la RTBF. Son homologue au MR, Didier Reynders, ne comprend pas non plus pourquoi il faut attendre si longtemps les résultats en Wallonie et à Bruxelles. Ces retards avaient déjà été observés en 2014. (Belga)