Une fois les vivres achetés, la Fédération des Restos du C?ur effectuera les commandes et les distribuera dans l'ensemble des Restos. Les produits proposés dans la liste comprennent notamment des conserves, des féculents, des produits laitiers, du café ou encore des articles d'hygiène, qui sont en rupture de stock dans les rayons des Restos. Avec la crise du coronavirus, les Restos du C?ur ont dû se réinventer pour distribuer des colis et des repas à emporter, afin de répondre "à l'énorme demande". Cependant, leurs efforts ne suffisent plus à remplir les rayons, déplorent-ils. "Concrètement, nous avions l'habitude, dans nos Restos du C?ur, d'organiser une récolte de vivres plusieurs fois par an pour renflouer les stocks. Or, avec les mesures sanitaires et pour garantir la sécurité de nos bénévoles, nous ne pouvons plus nous poster physiquement devant les magasins pour recueillir les dons de conserves, bocaux, pâtes et autres produits non périssables", explique Jean-Gérard Closset, président de la Fédération des Restos du C?ur de Belgique. "Cela a un impact direct sur la quantité récoltée. La seule solution pour parvenir à un rééquilibrage est de faire appel à la générosité des donateurs", ajoute-t-il. Les Restos du Coeur disposent actuellement de 27 points de distribution en Belgique, où des repas chauds, des vêtements et des soins de santé peuvent notamment être obtenus. La liste de courses permettant de faire des dons de vivres est disponible sur le site www.restosducoeur.be. (Belga)

Une fois les vivres achetés, la Fédération des Restos du C?ur effectuera les commandes et les distribuera dans l'ensemble des Restos. Les produits proposés dans la liste comprennent notamment des conserves, des féculents, des produits laitiers, du café ou encore des articles d'hygiène, qui sont en rupture de stock dans les rayons des Restos. Avec la crise du coronavirus, les Restos du C?ur ont dû se réinventer pour distribuer des colis et des repas à emporter, afin de répondre "à l'énorme demande". Cependant, leurs efforts ne suffisent plus à remplir les rayons, déplorent-ils. "Concrètement, nous avions l'habitude, dans nos Restos du C?ur, d'organiser une récolte de vivres plusieurs fois par an pour renflouer les stocks. Or, avec les mesures sanitaires et pour garantir la sécurité de nos bénévoles, nous ne pouvons plus nous poster physiquement devant les magasins pour recueillir les dons de conserves, bocaux, pâtes et autres produits non périssables", explique Jean-Gérard Closset, président de la Fédération des Restos du C?ur de Belgique. "Cela a un impact direct sur la quantité récoltée. La seule solution pour parvenir à un rééquilibrage est de faire appel à la générosité des donateurs", ajoute-t-il. Les Restos du Coeur disposent actuellement de 27 points de distribution en Belgique, où des repas chauds, des vêtements et des soins de santé peuvent notamment être obtenus. La liste de courses permettant de faire des dons de vivres est disponible sur le site www.restosducoeur.be. (Belga)