Le projet de texte spécifie clairement que l'exemption sera octroyée aux ressortissants du Royaume-Uni sur une base de réciprocité. Si Londres réintroduisait une obligation de visa pour les ressortissants d'au moins un État membre, le "mécanisme de réciprocité prévu dans la législation de l'UE devrait s'appliquer", affirme le texte, qui précise que cela pourrait conduire à la réintroduction de l'obligation de visa pour les citoyens britanniques. L'exemption de visa concerne les courts séjours - 90 jours maximum sur une période de 180 jours - pour affaires ou à des fins touristiques. (Belga)

Le projet de texte spécifie clairement que l'exemption sera octroyée aux ressortissants du Royaume-Uni sur une base de réciprocité. Si Londres réintroduisait une obligation de visa pour les ressortissants d'au moins un État membre, le "mécanisme de réciprocité prévu dans la législation de l'UE devrait s'appliquer", affirme le texte, qui précise que cela pourrait conduire à la réintroduction de l'obligation de visa pour les citoyens britanniques. L'exemption de visa concerne les courts séjours - 90 jours maximum sur une période de 180 jours - pour affaires ou à des fins touristiques. (Belga)