La Région wallonne a décidé d'intégrer les quais de la Dérivation (N 610) dans le périmètre ViaPass au 1er janvier 2020. À partir de cette date, les poids lourds qui y circuleront seront soumis au système de prélèvement kilométrique. Depuis le 1er avril 2016, le système ViaPass prévoit que les camions belges et étrangers de plus de 3,5 tonnes qui circulent sur le réseau régional doivent s'acquitter de cette redevance. Les poids lourds ont tendance à emprunter les quais pour échapper à la taxe kilométrique. Les quais de Meuse ne sont, quant à eux, pas intégrés dans le ViaPass. "Pourtant, en 2016 déjà, le collège communal interpellait les autorités compétentes sur ce point précis", souligne-t-on à la Ville de Liège. Le collège communal estime en outre que "le véritable combat est celui de l'interdiction du transit des poids lourds sur les quais". "Il s'agit d'une question de sécurité, de qualité de l'air en ville ou encore de lutte contre les nuisances sonores", a-t-il conclu. (Belga)

La Région wallonne a décidé d'intégrer les quais de la Dérivation (N 610) dans le périmètre ViaPass au 1er janvier 2020. À partir de cette date, les poids lourds qui y circuleront seront soumis au système de prélèvement kilométrique. Depuis le 1er avril 2016, le système ViaPass prévoit que les camions belges et étrangers de plus de 3,5 tonnes qui circulent sur le réseau régional doivent s'acquitter de cette redevance. Les poids lourds ont tendance à emprunter les quais pour échapper à la taxe kilométrique. Les quais de Meuse ne sont, quant à eux, pas intégrés dans le ViaPass. "Pourtant, en 2016 déjà, le collège communal interpellait les autorités compétentes sur ce point précis", souligne-t-on à la Ville de Liège. Le collège communal estime en outre que "le véritable combat est celui de l'interdiction du transit des poids lourds sur les quais". "Il s'agit d'une question de sécurité, de qualité de l'air en ville ou encore de lutte contre les nuisances sonores", a-t-il conclu. (Belga)