A moins d'une percée lors du cinquième cycle de négociations sur les trois points prioritaires aux yeux des Européens, la résolution suggère aux dirigeants de l'UE de reporter leur évaluation destinée à savoir si "des progrès suffisants" ont été réalisés. Les 27 pays qui resteront dans l'Union ont fixé trois priorités absolues: la facture que devra honorer le Royaume-Uni en quittant l'Union, le sort des citoyens européens sur le sol britannique et l'avenir de la frontière entre l'Irlande et l'Irlande du Nord - une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Ce n'est qu'à condition d'avoir accompli des "progrès suffisants" dans ces domaines qu'ils accepteront de discuter, dans une nouvelle phase de négociations, de la "relation future" avec le Royaume-Uni sur le plan commercial. Les députés se pencheront mardi en plénière à Strasbourg sur le projet de résolution soutenu par la conférence des présidents de l'assemblée parlementaire. La résolution telle qu'elle sera adoptée détaillera la contribution du Parlement au Conseil européen du 20 octobre à Bruxelles. C'est durant ce sommet que les chefs d'Etat et de gouvernement doivent en théorie évaluer les progrès relatifs aux négociations sur le Brexit. (Belga)

A moins d'une percée lors du cinquième cycle de négociations sur les trois points prioritaires aux yeux des Européens, la résolution suggère aux dirigeants de l'UE de reporter leur évaluation destinée à savoir si "des progrès suffisants" ont été réalisés. Les 27 pays qui resteront dans l'Union ont fixé trois priorités absolues: la facture que devra honorer le Royaume-Uni en quittant l'Union, le sort des citoyens européens sur le sol britannique et l'avenir de la frontière entre l'Irlande et l'Irlande du Nord - une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Ce n'est qu'à condition d'avoir accompli des "progrès suffisants" dans ces domaines qu'ils accepteront de discuter, dans une nouvelle phase de négociations, de la "relation future" avec le Royaume-Uni sur le plan commercial. Les députés se pencheront mardi en plénière à Strasbourg sur le projet de résolution soutenu par la conférence des présidents de l'assemblée parlementaire. La résolution telle qu'elle sera adoptée détaillera la contribution du Parlement au Conseil européen du 20 octobre à Bruxelles. C'est durant ce sommet que les chefs d'Etat et de gouvernement doivent en théorie évaluer les progrès relatifs aux négociations sur le Brexit. (Belga)