Dès l'an prochain, les assureurs privés et les mutualités pourront adapter leurs primes chaque année pour faire face à l'explosion des frais de prise en charge dans les hôpitaux, lit-on samedi dans L'Echo et De Tijd.

Les assureurs espèrent que l'index médical soit déjà réintroduit à partir de 2016. Ce n'est pas un espoir vain car le cabinet du ministre de l'économie, Kris Peeters, a déjà une proposition d'arrêté royal prête. Depuis la fin 2012, les organismes qui offrent des assurances hospitalisation ne peuvent que suivre l'index des prix à la consommation pour adapter leurs primes.

L'indice médical se compose de quatre indicateurs qui reflètent les coûts d'une chambre seule, d'une chambre à deux lits, d'un soin dentaire et de soins ambulants.

Dès l'an prochain, les assureurs privés et les mutualités pourront adapter leurs primes chaque année pour faire face à l'explosion des frais de prise en charge dans les hôpitaux, lit-on samedi dans L'Echo et De Tijd.Les assureurs espèrent que l'index médical soit déjà réintroduit à partir de 2016. Ce n'est pas un espoir vain car le cabinet du ministre de l'économie, Kris Peeters, a déjà une proposition d'arrêté royal prête. Depuis la fin 2012, les organismes qui offrent des assurances hospitalisation ne peuvent que suivre l'index des prix à la consommation pour adapter leurs primes.L'indice médical se compose de quatre indicateurs qui reflètent les coûts d'une chambre seule, d'une chambre à deux lits, d'un soin dentaire et de soins ambulants.